About Project

Artistic

"Les enfants fichus" c'est d'abord un abécédaire écrit entièrement par Coralie Salaun, avec 26 prénoms à résonance mythologique comme Azazel, Juda ou bien à caractère 'prédestiné' "J'aimais imaginer ce qui se passait dans la tête de parents qui appelaient leur enfant "prudence", "Harmonie", "Innocent", penser ce conditionnement qui peut exister avant même la naissance". Ces prénoms sont accompagnés de 26 petites phrases en rimes. " J'ai passé des nuits entières à trouver les bons adjectifs, à faire rimer les mots. A inventer des petites histoires en quelque sortes. J'ai adoré ça ! " C'est ensuite 26 dessins réalisés avec Frédéric Cosson ; croquis qui ont permit de rassembler des éléments de décors et costumes et de collaborer avec d'autres artistes, de faire se croiser d'autres disciplines "Valérie Courtet, sculptrice a réalisé une quarantaine de rats en céramique pour la photographie de Juda ! ". A partir de ces croquis préparatoires, Coralie Salaun va travailler la composition et la lumière avec deux éclairagistes; Mathias herard et Jerome le Bel, tout en recherchant 26 enfants et 26 lieux pour les prises de vues ( églises, supermarché, ferme, jardins...) avec l'aide d'assistantes Rozenn Harel, Celestine Guyot...et le soutien d'Emmanuel Reuzé et Pascal Mirande

Pedagogic 

Une partie de projet " Les enfants fichus" a été réalisé en résidence photographique au Carré d'Art de Charte de Bretagne. "Claude Tibbe, directeur du lieu et François Boucard m'ont mise en relation avec des enfants des ateliers d'arts plastiques et de théâtres de  Gwenaelle Rebillard et Anne Sophie Rochepeau." Ainsi de nombreux enfants, en plus des 26 modèles, ont participé à l'élaboration de certaines photographies. par exemple les serpents de la photographie "Prudence' ont été entièrement réalisé par eux. "Ce fut l'occasion de penser avec eux la représentation de la violence et des peurs infantiles, de travailler autour des émotions, comme je le fais depuis des années au sien d'écoles "

Vidéo de Jo Pinto Maia
Paroles d'enfants -
00:00 / 00:00

Engagement

&International

 

"Il était important pour moi, dès le début du projet, de mettre en lumière la violence, mais aussi de proposer des réponses, d'offrir des solutions, d'ouvrir les portes du projet à un grand nombre de personnes, pour sortir de l'ombre les traumatismes des enfants aussi bien dans le fond que dans la forme."

 

Plusieurs personnalités ont écrit une lettre aux "enfants fichus" - " C'était un gros travail de recherche, Une sorte d'investigation.  Une dizaine de lettres reçus sur une quarantaine de mails envoyés !  Chaque lettre qui arrivait était une réelle bouffée d'air pour le projet. J'ai voyagé à la rencontre de certains auteurs. Il y avait soudain un but à voyager. En Suisse chez Cornélia Gautier, psychosomaticienne et puis en Suède chez Marion Cuerq, réalisatrice, mon projet a prit une autre dimension. Il voyageait au delà des frontières, de mes frontières et rassemblait autour d'une cause. C'est un peu comme si les enfants étaient là à côté de moi dans l'avion. "

 

A l'issu des ces trois années de création et de rencontres, Coralie Salaun rédige une "Charte de la bientraitance à l'égard de tous les enfants" avec Flavie Piriou, jeune maman rencontrée dans le cadre de son projet et avec qui elle mènera des actions lors des  journées de la non violence à Rennes. Coralie Salaun intègre lors de l'année 2016 le Comité des droits de l'enfant de la ville de Rennes,