Au delà de la technique photographique, la mise en scène évoque en creux autant la réflexion sur l'identité, sur son image comme sur l'estime de soi (…) A sa façon impressionniste de conduire ses ateliers et prises de vues, par petites touches, pour que les détenus se libèrent en se grimant, on mesure la finesse du travail de Coralie Salaun"

Décembre 2016, Sebastien Acker,  (  'Gueules d'amour' )